vendredi 25 mars 2016

Protection de la Baie : les collectivités locales seront associées

Mardi soir, Guénhaël HUET, député de la Manche, a défendu à l'Assemblée nationale deux amendements tendant à associer les collectivités locales à la définition de la « zone tampon » et du plan de gestion des biens inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Un travail législatif qui appuie la mobilisation des élus locaux de la Manche et de l'Ille-et-Vilaine contre le périmètre de protection très large que l'état entendait mettre en place pour le Mont-Saint-Michel et sa baie.
Le député a demandé à la Ministre un « engagement concernant l’association complète et entière des collectivités territoriales, aussi bien sur la définition de la zone tampon que sur celle des mesures qui seraient incluses dans le plan de gestion. Nul ne comprendrait que l’on affirme, d’un côté, que les collectivités territoriales sont parties prenantes de la préservation du patrimoine et qu’on leur impose, d’un autre côté, la définition de la zone tampon et des mesures contenues dans le plan de gestion, sans jamais leur demander leur avis. »
Des demandes de bon sens qui reconnaissent la nécessité de mesures de protection mais qui n'empêchent pas tout développement de l'habitat et de l'économie.
« Je voudrais vous rassurer, lui a répondu la Ministre. À la suite des différents échanges que j’ai eus avec vous, monsieur Huet, ainsi qu’avec d’autres parlementaires également très au fait de ce sujet, le texte a évolué : on est passé d’une consultation à une concertation. Le texte est clair, et vous pouvez compter sur l’engagement du ministère, des services, pour le faire vivre. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire