mardi 15 mars 2016

Échecs et illusions

Chômage record, forte augmentation des impôts, faillite de l’agriculture, politique familiale
désastreuse, insécurité croissante… Le bilan du Président de la République et du gouvernement socialiste est sans appel.

Pour tenter de le faire oublier, Monsieur Hollande s’évertue à récupérer les attentats terroristes en multipliant les commémorations et en voulant réviser la Constitution en y incluant la déchéance de nationalité et l’état d’urgence.

Mais, pour protéger les Français de la menace terroriste, il n’est nullement nécessaire de réviser la Constitution.

Il faut renforcer, dans la loi, les conditions de la déchéance de nationalité et alourdir les sanctions qui s’y attachent.

Il faut notamment préciser que toute personne déchue de la nationalité française est automatiquement privée de toute prestation sociale et qu’elle doit obligatoirement quitter le territoire français.

Il faut donner aux forces de l’ordre les moyens juridiques et matériels d’accomplir leurs missions.

Il faut, enfin, montrer une attitude très ferme à l’égard de tous ceux qui, accueillis sur le territoire français, ne veulent en respecter ni les lois, ni la culture, ni la langue.

La France est traditionnellement une terre d’accueil mais, pour que l’idéal démocratique ait un sens, il faut bannir la fausse générosité et la vraie naïveté qui continuent d’inspirer trop de partisans irréfléchis de l’accueil et du droit d’asile.

Depuis quatre ans maintenant, sur ce sujet, comme sur beaucoup d’autres, la gauche oscille ainsi d’échecs en illusions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire