vendredi 17 juillet 2015

Polynormande : défaire ce qui a été fait

Le déplacement de la Polynormande, qui déserte cette année le centre ville, est regrettable.

Cette décision, prise à la va-vite, est mal perçue par les organisateurs, mal perçue par les commerçants de la place Littré et mal perçue par le public.

Mal perçue parce que chacun comprend facilement que les justification apportées ne sont pas sérieuses. Il n'est en effet nul besoin de déserter totalement le centre ville pour faire passer les coureurs au travers du quartier Turfaudière, ce qui, du reste, n'est pas une mauvaise idée. Il suffisait simplement, après un traditionnel départ place Littré, de diriger les coureurs vers la rue Jean-Mermoz.

Mais chacun a bien compris, qu'en réalité, la seule volonté de la municipalité, dans ce dossier comme dans bien d'autres, est simplement de défaire ce qui a été fait ou de faire différemment ce qu'on ne peut pas défaire.

L'exercice atteint ici ses limites et les explications un peu gênées des uns et des autres montrent bien que même les acteurs de cette mascarade en ont bien conscience.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire