vendredi 12 juin 2015

Baisse des crédits de la culture : j'interpelle le gouvernement

« Cela a été une grave erreur, au cours des deux premières années du quinquennat de François Hollande, de baisser le budget de la culture […]. C’était un mauvais signe. »

Cette formule n’émane ni d’un dirigeant d’association culturelle, ni d’un élu de l’opposition : elle a été prononcée par le Premier ministre, Manuel Valls, en visite à Cannes lors d’un colloque sur les droits d’auteur, et je l'ai reprise dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, lors de la séance des questions d'actualité. J'interpellais le gouvernement sur la baisse très sensible des crédits de la culture en France et ses conséquences.

« Depuis l’été dernier, 150 festivals ont disparu en France. Toutes les régions, toutes les expressions artistiques sont concernées. Pour un gouvernement qui ne cesse de dire que la culture est une priorité, voilà une belle réussite !

« La réponse facile, voire même simpliste, madame le ministre, sera de nous dire que c’est de la faute des collectivités locales. C’est cependant ce gouvernement qui depuis 2012 réduit les crédits de la culture, c’est ce gouvernement qui cette année sabre de 3,7 milliards d’euros les dotations de l’État aux collectivités locales.

« Madame le ministre, pour la culture, le moment est grave : le service public du spectacle vivant et, plus largement, le service public de la culture a une vraie signification dans notre pays. Allez-vous réagir ou allez-vous laisser s’allonger cet été la liste des festivals sacrifiés et, avec eux, ces moments de rassemblement et d’émotion qui sont partagés dans toute la France ? »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire