jeudi 12 février 2015

Permis de conduire : les députés contraignent le Gouvernement à une réforme ambitieuse

Avec des délais atteignant 200 jours, dans certains départements, entre deux présentations à l’épreuve pratique, le passage du permis de conduire est depuis longtemps devenu un véritable casse-tête. Les députés se sont penchés sur le problème voici quelques jours. J'ai pris part au débat en séance publique.
« Des chiffres ont été donnés, a-t-il indiqué au ministre de l’économie, mais, au-delà, il y a les réalités du quotidien : certaines personnes, surtout des jeunes, ont d’énormes difficultés à passer ou à repasser le permis de conduire, avec des conséquences importantes en termes d’emploi et d’insertion professionnelle et sociale.
« Nous avons aujourd’hui l’occasion de régler un vrai problème du quotidien. Nous avons la possibilité d’avancer. Nous sommes très nombreux, ici et même au-delà des murs de l’Assemblée nationale, à regretter que vous ne soyez pas prêts à engager une véritable et sérieuse réforme du permis de conduire.
« Pour cela, il ne faut pas se contenter d’autoriser des agents publics et contractuels (anciens policiers, militaires à la retraite ou encore agents de la Poste) à suppléer les inspecteurs.
« Pour cela, il ne faut pas céder à la facilité de s’en prendre aux conditions d’intervention et aux tarifs des auto-écoles.
« Il faut aller plus loin et confier le passage de l’examen pratique du permis de conduire à des sociétés agréées par l’Etat et contrôlées par lui », propose le député qui a déjà rencontré, à plusieurs reprises, les représentants des auto-écoles du sud Manche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire