jeudi 29 janvier 2015

Barrages et Mont-Saint-Michel : j'ai rappelé le gouvernement à ses engagements

video
Quelques semaines après la visite de Ségolène Royal dans le sud Manche, j'ai rappelé la ministre a ses engagements relatifs aux barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit et aux contraintes urbanistiques du Mont-Saint-Michel et de la Baie.
« La ministre de l’écologie est venue au début du mois de décembre dans la baie du Mont-Saint-Michel, à l’invitation du député Gilles Lurton du côté breton et à la mienne du côté de la Manche, ai-je rappelé mardi matin, lors d'une séance de questions au gouvernement.
« Les nombreux élus présents ont tous évoqué le problème de la protection du Mont-Saint-Michel, qui donnerait lieu à deux opérations : l’extension du site classé et la création d’un périmètre de protection modifié très étendu, qui engloberait 113 communes des départements de la Manche et de l’Ille-et-Vilaine.
« Ces protections semblent très excessives à l’ensemble des élus, qui ont souhaité appeler l’attention de la ministre sur d’autres solutions possibles.
Au nom du gouvernement, le secrétaire d'Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche, Alain Vidalies, m'a répondu en rappelant le succès rencontré par la mobilisation des élus locaux : « Ségolène Royal vous a entendu et a souhaité vous donner la possibilité de faire émerger un projet partagé.
« Le ministre attend des propositions à la hauteur du projet ambitieux de protection des paysages et de valorisation que l’État a souhaité mettre en place afin d’assurer la préservation optimale de la baie du Mont-Saint-Michel. »
Des propositions à la formulation desquelles les élus locaux se sont attelés dès la fin du mois de décembre, confortés par la ministre de la culture. Fleur PELERIN m'a en effet récemment indiqué qu'elle entendait tenir compte des caractéristiques particulières du Mont-Saint-Michel et de la Baie dans le cadre d'un projet de loi relatif à l'architecture et au patrimoine qu'elle présentera très prochainement.
« Dans la même journée, la ministre s’est rendue au bord de la Sélune pour évoquer le devenir des barrages de Vezins et de la Roche-qui-Boit, deux ouvrages particulièrement importants et auxquels l’ensemble des élus et de la population du Sud-Manche sont très attachés, a continué le député. La ministre a bien voulu prendre la décision, que je salue, de geler la procédure d’arasement des deux barrages et de diligenter une expertise technique supplémentaire. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire