mercredi 9 juillet 2014

Vente d'étalons par l'État : le ministre revient sur sa décision

Le ministre de l'agriculture est revenu sur sa décision de mettre en vente soixante étalons nationaux au lendemain des jeux équestres mondiaux. Cette vente aurait été synonyme de perte, voire de braderie, du patrimoine génétique équin français qui est exceptionnel.

Accompagné de Jacques MYARD, président du groupe « Cheval » à l'Assemblée nationale, dont je suis moi-même vice-président, j'avais indiqué au ministre de l'agriculture, Stéphane LE FOLL, qu'il me paraissait au contraire indispensable de tout mettre en œuvre pour que ces étalons puissent être mis à disposition, soit des associations nationales de race (A.N.R.), soit, directement, des éleveurs.

Le ministre a suivi ces observations de bon sens.

Il a proposé qu'il soit procédé à un appel d'offre pour la location des étalons qui resteraient la propriété de l'État, la location faisant l'objet d'une redevance annuelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire