mardi 14 mai 2013

Redécoupage cantonal : attention au charcutage !

Le Parlement vient d'adopter le projet de loi portant réforme des élections locales qui introduit un mode de scrutin binominal majoritaire dans des cantons dont le nombre sera divisé par deux, ce qui implique une refonte complète de la carte cantonale.
  
Si, avec Philippe Gosselin, Philippe Bas, Jean Bizet et Jean-François LE GRAND, nous avons rejeté la création de ces binômes, porteurs de divisions inutiles,  nous nous félicitons néanmoins que le scrutin majoritaire ait été maintenu, permettant ainsi de conserver l'ancrage territorial de l'élu départemental. Nous sommes également favorables à la poursuite de la féminisation de la vie politique locale en permettant à plus de femmes d'occuper des responsabilités au sein des instances départementales.
 
Toutefois, au moment où le Ministère de l'intérieur prépare le redimensionnement des cantons, nous voulons rappeler 5 principes pour un découpage impartial et neutre :

- Partir des cantons existants, lieux de vie et d'histoire auxquels nos concitoyens sont attachés : les regrouper et, dans un second temps seulement, si nécessaire, procéder à des ajustements en changeant le rattachement d’une ou plusieurs communes pour mieux équilibrer la population de chaque canton, afin de ne pas descendre (sauf exceptions) en dessous de 15 000 habitants par nouveau canton ni monter au-dessus de 22 000 habitants ;

- Eviter de regrouper plus de 3 cantons ruraux actuels afin de maintenir une représentation équilibrée entre territoires ruraux et urbains ;

- Prendre en considération les nouveaux périmètres d'intercommunalité afin de renforcer la lisibilité des instances locales pour nos concitoyens ;

- Ne rattacher les quartiers d’une même ville à des cantons différents que dans les villes de plus de 22 000 habitants, où il n’est pas possible de faire autrement ;

- Eviter qu’un canton chevauche deux circonscriptions législatives.
 
Rappelant que le Gouvernement a refusé à plusieurs reprises de mentionner dans la loi des règles précises pour le découpage cantonal, nous le mettons en garde contre toute tentative de "charcutage" électoral qui aurait pour seul objectif de construire artificiellement une majorité au détriment de la sincérité de la démocratie locale et du respect d’une représentation équitable de tous nos concitoyens, dans tous les territoires, en leur garantissant un accès de proximité aux élus départementaux en zone rurale comme en zone urbaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire