lundi 18 mars 2013

Il faut donner un statut d'association agrée à la Confédération française des retraités

Alors que notre pays compte aujourd’hui 15 millions de retraités, soit 23 % de la population française, les études démographiques prévoient que dans 50 ans 1/3 des Français auront plus de 60 ans. Le constat est sans équivoque : les retraités sont de plus en plus nombreux dans notre société et leur espérance de vie n’a de cesse d’augmenter.

Le poids des retraités est donc croissant, poids non seulement démographique mais encore économique et social.

C’est à ce titre, et de façon parfaitement légitime, qu’ils revendiquent une représentation aux côtés des actifs : si les intéressés ne font plus partie des actifs, au sens strict du terme, ils n’en sont pas moins des citoyens à part entière qui veulent s’exprimer et être entendus sur les questions les touchant directement.

Les retraités, au-delà de leur grande diversité, ont des préoccupations communes et des problèmes qui leur sont propres, notamment :
1° L’avenir des régimes de retraite ;
2° Le rôle économique et social des retraités ;
3° L’avenir du système de santé et notamment les problèmes de santé dus au vieillissement et la prise en compte de la perte d’autonomie éventuelle ;
4° Les relations intergénérationnelles.

C’est la raison pour laquelle, avec plusieurs de ses collègues, Guénhaël HUET a déposé une proposition de loi visant à donner à la Confédération Française des Retraités un statut d’association agréée afin que son rôle de partenaire du dialogue social soit pleinement reconnu.

Cette représentation officielle lui permettrait d’intervenir dans tous les organismes de réflexion, de consultation, de gestion et de décision traitant des problèmes concernant les retraités.

Plus grande organisation de retraités, la Confédération Française des Retraités, créée en 2000, regroupe 5 grandes fédérations de retraités (Les Aînés Ruraux, la Confédération Nationale des Retraités des Professions Libérales, la Fédération Nationale des Associations de Retraités, le Groupement CNR-UFRB et l’Union Française des Retraités). Elle forme un ensemble regroupant 1,5 million de retraités.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire