mardi 20 novembre 2012

Aide médicale d’État : les étrangers en situation irrégulière mieux lotis que les citoyens français

A l'occasion de la présentation du budget 2013 de la santé, j'ai interpellé le ministre sur le financement de l'aide médicale d'État.

Si, dans un souci d'humanisme, il ne saurait être question de refuser de soigner, sur notre territoire, toute personne qui en aurait besoin, il est en revanche inadmissible que le gouvernement ait décidé de supprimer la taxe de 30 euros qui avait été instituée sous la mandature précédente.

Il s'agit d'une décision inéquitable puisque, désormais, les seules personnes qui ne participent en rien au financement de notre système de santé sont les étrangers en situation irrégulière sur notre territoire.

Le cout de l'aide médicale d'État est estimé à 800 millions d'euros et une participation de ses bénéficiaires apparaît pour le moins justifiée dans une période économique et financière difficile pendant laquelle le gouvernement n'hésite pas à solliciter, ni les salariés, ni les retraités modestes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire