lundi 30 janvier 2012

Barrages : trois réunions publiques

Le ministère de l'environnement envisage la suppression pure et simple des barrages de Vezins et de la Roche-Qui-Boit.

Les motifs avancés pour justifier cette décision portent d'une part sur la restauration de la qualité de l'eau dans la Sélune et d'autre part sur la libre circulation des poissons migrateurs.
Nous savons que ces deux sujets peuvent parfaitement être traités sans supprimer les barrages. En réalité, les arguments invoqués masquent des promesses qui ont été faites il y a déjà quelques années à des organisations écologistes, nationales et internationales.
Nous ne pouvons admettre d'être les otages de ces arrangements.
Nous ne pouvons surtout pas admettre que les populations de la vallée de la Sélune puissent devenir des victimes de ces arrangements.
En effet, la destruction des barrages entrainerait des risques importants d'inondation pour plusieurs communes situées en aval des retenues.
Il y a donc un vrai risque pour la sécurité des personnes et des biens.
A ce risque majeur s'ajoutent des difficultés en matière d'économie touristique et la suppression assurée de nombreux emplois dans une situation économique difficile.
La Mazure, l'Ange-Michel, le Bel-Orient et tous les commerces liés aux lacs sont directement concernés.
Enfin, le coût de l'éventuelle suppression des barrages n'a toujours pas été précisé par l'État, mais on peut l'estimer à plusieurs dizaines de millions d'euros.
Il s'agirait d'un véritable gâchis de l'argent du contribuable dans une situation financière difficile : rappelons que l'État a mis plus de 2 ans pour octroyer 3 millions d'euros à l'hôpital de Saint-Hilaire.
Les saumons seraient-ils plus importants que la santé humaine ?
Nous devons nous mobiliser de façon massive afin d'empêcher le ministère de supprimer les barrages.
Avec John KANIOWSKY, président de l'association des amis du barrage, Louis DESLOGES, conseiller général d'Isigny-le-Buat, Erick GOUPIL, maire d'Isigny-le-Buat, Gilbert BADIOU, maire de Saint-Hilaire-du-Harcouët, Jacky BOUVET, conseiller général de Saint-Hilaire-du-Harcouët, Henri-Jacques DEWITTE, conseiller général-maire de Ducey et Michel GERARD, maire de Poilley, nous organisons trois réunions d'information
Le MARDI 7 FÉVRIER à 20 h 30, salle de la mairie à DUCEY
Le VENDREDI 10 FÉVRIER à 20 h 30, à la mairie de SAINT-HILAIRE
Le MARDI 14 FÉVRIER à 20 h 30, à l'Espace culturel à ISIGNY-LE-BUAT
Nous comptons vraiment sur votre présence et vous demandons de faire part à votre entourage de la tenue de cette réunion.
Il en va de l'avenir de la vallée de la Sélune et de ses habitants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire