mercredi 27 juillet 2011

Moins de lois pour plus d'efficacité

Auprès de mes collègues de la commission des lois, au sein de laquelle je siège chaque mercredi, comme auprès des représentants du gouvernement, je m'efforce de rappeler souvent que l'action publique vise avant tout  l'intérêt général.

Je fais partie de ceux qui pensent qu'on vote trop vite trop de lois, qui sont inévitablement des textes mal ficelés. Or une loi mal ficelée a peu de chances d'être bien appliquée.

Ainsi, il serait sage d'éviter les lois de circonstance, celles qui sont présentées uniquement parce qu'elles ont un intérêt médiatique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire